Pérenniser les bénéfices de transformation?

Comment pérenniser les bénéfices de transformation d’entreprise?

Dans un précédent billet, nous avons discuté des raisons qui peuvent pousser la Direction Générale d’une entreprise ou d’une unité commerciale à initier une transformation importante. Précisons qu’ici nous ne parlons pas d’un changement qui affecte un seul département mais d’un remaniement profond qui a des implications sur l’ensemble (ou un nombre important) de fonctions de l’entreprise.

Cependant, même s’il y a une argumentation convaincante pour démarrer une transformation d’entreprise, il vaut mieux être prudent avant de lancer la transformation proprement dite. Très simplement, « réfléchir avant d’agir » et « faire les rapprochements qui s’imposent » pourraient constituer le résumé de cette phase, pour éviter de se lancer dans des évolutions ou révolutions coûteuses de l’organisation ou du modèle business qui n’auraient aucune chance de produire les résultats espérés.

Aligner la transformation envisagée avec la stratégie de l’entreprise est un prérequis obligatoire, sous peine d’échec. Par conséquent, quelques questions simples et nécessaires doivent être clarifiées avant de se lancer dans l’action et la communication sur le programme envisagé:

  • Quels problèmes business seront adressés et résolus par le programme de transformation envisagé ? L’entreprise pourrait-elle pénétrer un marché où elle n’est pas présente aujourd’hui ? Ou rattraper son retard et arrêter de perdre des parts dans un marché qui lui était acquis ? Adresser des problèmes de résultats financiers? Arrêter la chute des performances opérationnelles? Mettre fin à des plaintes répétitives des clients sur la qualité du service?
  • Quels sont les résultats tangibles attendus de la transformation ? Des canaux supplémentaires de distribution des produits ou service ? Un modèle de business plus profitable ? De nouveaux produits ou services ? Une organisation plus agile ? Des capacités de gestion ou production plus performantes (systèmes informatiques, procédés, ressources humaines, compétences) en marketing, vente, supply chain, gestion RH, finance… ? Un modèle opératoire plus productif, comprenant éventuellement délocalisation, sous-traitance de proximité, externalisation, internalisation ? Une expérience client plus attrayante ? L’ouverture de filiales ou établissement à l’international ? Une augmentation des capacités de production ?
  • Quels bénéfices business durables résulteront de la transformation pour l’entreprise ? Y aurait-il prise de parts de marché? Augmentation de chiffre d’affaires? Réduction de couts? Marges plus élevées? Amélioration de l’expérience client? Augmentation de l’engagement des employés? Conséquences positives sur l’image de marque de l’entreprise?
  • Est-ce que les bénéfices espérés de la transformation sont alignés avec les objectifs business de l’entreprise ou de l’unité commerciale concernée par la transformation ? Les bénéfices résultant de la transformation contribuent-ils aux objectifs business inclus dans les plans stratégiques de l’entreprise ? La transformation prévue accélère-t-elle l’exécution de la stratégie ?

Une fois ces questions-clés clarifiées, éventuellement en faisant appel à une société de conseil en entreprise, votre organisation et votre équipe de management sont sans doute prêtes à démarrer la réflexion suivante : comment traiter de manière à la fois efficace et efficiente la complexité de la transformation d’entreprise ?

Cette question sera traitée dans un prochain billet.